Retrouvez les coulisses de ZigZag sur logo FB

Accueil > Edito > Les anges de la Décroissance

12
jun

Les anges de la Décroissance

par Gautier Bès de Berc

Avant toute notion militante, il y a d’abord un sentiment d’émerveillement, de gratitude, qui jaillit de la contemplation de la vie. Je crois qu’être écologiste, c’est d’abord être amoureux de la nature, au sens large, et donc d’être révolté face à tout ce qui la défigure. L’écologie intégrale consiste selon moi à revenir au sens originel de ce beau mot d’écologie qui devrait, idéalement, se suffire à lui-même, et que le biologiste allemand Ernst Haeckel a défini en 1866 comme « la science des relations des organismes avec le monde environnant, c’est-à-dire, dans un sens large, la science des conditions d’existence ». Qu’on le veuille ou non, il n’y a pas d’un côté la faune et la flore, et de l’autre les activités humaines. Tout coexiste, tout interagit : la règle du vivant, c’est l’interdépendance.

L’être humain est, selon la formule d’Aristote, un « animal politique », un être de culture et de rite, mais aussi un être capable de maîtriser des techniques complexes (homo faber) qui lui ont donné une prééminence certaine sur le reste du vivant. Mais opposer frontalement nature et culture n’a pas grand sens. Qu’est-ce que la culture en effet sinon un certain rapport à la nature des choses ? L’étymologie est éloquente à cet égard : la culture, c’est d’abord le travail de la terre, l’effort pour faire fructifier la nature. Dominer la nature, ce n’est pas la manipuler ou la saccager, c’est la contempler, la comprendre et l’accomplir.

Il s’agit d’abord d’un discernement personnel, même s’il faut bien sûr agir sur les structures, remettre en cause une organisation soi-disant « économique » qui consiste bien souvent à confisquer et dilapider les ressources disponibles. Mais il faut commencer par simplifier notre existence, selon cette orientation : moins mais mieux ! Comment puis-je, ici et maintenant, vivre plus sainement ? Cela commence par des choix de consommation très concrets : limiter ses déplacements, acheter des fruits et légumes de saison, locaux, biologiques, peu emballés, privilégier des systèmes collaboratifs etc. Je ne crois pas aux solutions miracles, je crois aux initiatives locales qui modestement façonnent une économie circulaire, écologiquement saine et créatrice de lien social, plus proche du sens originel du mot économie, à savoir la bonne gestion des ressources de la communauté. En effet, notre société semble l’avoir oublié, mais écologie et économie ont la même racine : oikos, le foyer, la maison ! Il me semble prioritaire de montrer qu’au contraire de ce qu’affirme la doxa productiviste, qu’elle soit libérale ou étatiste, il y a plein d’alternatives sociales, solidaires, écologiques !

Il faut sortir de l’idéologie du Progrès qui prétend qu’en faisant table rase du passé, on se prépare un avenir radieux. Non, tout « progrès » n’est pas positif. On dit aussi d’une maladie qu’elle progresse. Il faut être capable de choisir, d’accepter en conscience ou de refuser, si l’on veut rester maître de son destin sans céder aux modes. Cela implique de renoncer à l’illusion du « no limit », c’est-à-dire d’accepter nos propres limites, non pas comme un insupportable carcan, mais comme le cadre à l’intérieur duquel l’autre d’obstacle devient allié, et d’allié ami.

Gaultier Bès de Berc est Normalien, professeur agrégé de Lettres modernes. Il est l’auteur de « Nos Limites - Pour une écologie intégrale » (Le Centurion) cosigné avec Axel Rokvam et Marianne Durano.

Array
(
    [titre] => Les anges de la Décroissance
    [texte] => 
    [nom_site] => 
    [url_site] => http://
    [modere] =>  
    [table] => 
    [config] => Array
        (
            [afficher_barre] =>  
        )

    [_hidden] => 
    [cle_ajouter_document] => 
    [formats_documents_forum] => Array
        (
        )

    [ajouter_document] => 
    [nobot] => 
    [ajouter_groupe] => 
    [ajouter_mot] => Array
        (
            [0] => 
        )

    [id_forum] => 0
    [_sign] => 219_219_article_
    [_autosave_id] => Array
        (
            [id_article] => 219
            [id_objet] => 219
            [objet] => article
            [id_forum] => 
        )

    [_pipelines] => Array
        (
            [formulaire_fond] => Array
                (
                    [form] => forum
                    [args] => Array
                        (
                            [0] => article
                            [1] => 219
                            [2] => 0
                            [3] => 
                            [4] => 
                            [5] => 
                            [6] => 
                        )

                    [je_suis_poste] => 
                )

        )

    [formulaire_args] => fQ2o2QfJckyD3ehz2ZlDNajCuDdhtY/gKjTxoHgRR47b3CNZZoDF8cpDRvqzdcrEE3C0IQJTjo2EAxwhPHzCZAsjcykWVjuxqdCqGeV60ao/S7TENS/k+SRIMCj4KHibwsZ3rwHM0OF37q3E
    [erreurs] => Array
        (
        )

    [action] => /spip.php?article219
    [form] => forum
    [id] => new
    [editable] =>  
    [lang] => fr
    [date] => 2017-06-28 05:49:41
    [date_default] => 1
    [date_redac] => 2017-06-28 05:49:41
    [date_redac_default] => 1
)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.