Retrouvez les coulisses de ZigZag sur logo FB

Accueil > Edito > Le sexe des anges

11
jun

Le sexe des anges

par Eugénie Bastié

A la résurrection des morts, nous ne prendrons « ni femmes ni maris » et serons « comme des anges », prévient le Christ. Mais qu’est-ce qu’un ange ? D’eux, nous savons peu de choses. Ils ressemblent à des enfants, à de jeunes éphèbes quand ils prennent du galon et s’élèvent au rang d’archanges. Sans sexe et sans sang, ils ne meurent pas, ils ne procréent pas. Eros et Thanatos sont pour eux des mystères, des flèches empoisonnées qu’on jette sur les hommes depuis son nuage.

Pourtant les anges sont un peu jaloux des hommes. Le plus beau d’entre eux n’a –t-il pas trahi Dieu parce qu’il ne supportait pas que celui penche vers ces vermisseaux un amour si grand, jusqu’à leur offrir son propre fils ? Il entrainera une partie de la troupe dans sa rébellion. Depuis, ces déchus, ces mauvais génies hantent les tombes et les cœurs.

Mais il arrive que les hommes soient eux aussi jaloux des anges. Jaloux de leur beauté, de leur immortalité, de leur légèreté. Jaloux de leur asexualité ?

Il fut une époque où l’homme voulait se faire Dieu. Prométhée déchaîné qui jetait son gant à la face du Ciel, il se promettait de faire le paradis sur terre et d’être à lui même sa propre transcendance. Dégouté de la toute-puissance et de la responsabilité qu’elle engendre par le sang de l’histoire, l’homme veut désormais se faire ange. Avoir les avantages de la divinité sans en subir les inconvénients.

Le refus de l’incarnation de la théorie du genre, la naïveté sulpicienne du kitsch, l’angélisme politique, le désir de vaincre la mort. « Vous serez comme des anges », telle est la promesse des temps nouveaux. La tentation démiurgique cède le pas au laissez-aller séraphique. Le transhumanisme est un angélisme. Il n’a qu’un ennemi : la nature. Et particulièrement quand celle-ci prend la forme de l’inexpugnable différence des sexes, marqueur universelle et indélébile de la condition humaine. Bérénice Levet a excellemment montré, dans son livre La théorie du genre ou le monde rêvé des anges comment le féminisme LGBT made in USA aspirait à un monde puritain où la neutralité asexuée devient la nouvelle utopie postmoderne. .

Le transgenre est la transcendance des sans-Dieux. Pop, l’enfant suédois élevé sans sexe, fait à cet égard office de chérubin des temps modernes. Conchita Wurst, la femme à barbe, l’homme enceint, le queer, sont les figures tutélaires de notre temps désincarné.

Pourtant, on aurait tort de faire de l’ange le symbole d’un absolu désincarné. Au contraire, son nom veut dire "messager". Il est l’intermédiaire, il est l’incarnation.

Les anges d’aujourd’hui sont le symbole des idées chrétiennes devenues folles, qui ont perdu le sens de la limite, parce qu’ils ont perdu celui de l’incarnation.

Alors que les Ottomans approchaient des portes de Byzance, on raconte que les grands prêtres orthodoxes dissertaient sur le sexe des anges… Nul ne s’étonnera donc de la fascination morbide de l’Occident pour le trans quand les Barbares sont à nos portes.

Eugénie Bastié

Array
(
    [titre] => Le sexe des anges
    [texte] => 
    [nom_site] => 
    [url_site] => http://
    [modere] =>  
    [table] => 
    [config] => Array
        (
            [afficher_barre] =>  
        )

    [_hidden] => 
    [cle_ajouter_document] => 
    [formats_documents_forum] => Array
        (
        )

    [ajouter_document] => 
    [nobot] => 
    [ajouter_groupe] => 
    [ajouter_mot] => Array
        (
            [0] => 
        )

    [id_forum] => 0
    [_sign] => 218_218_article_
    [_autosave_id] => Array
        (
            [id_article] => 218
            [id_objet] => 218
            [objet] => article
            [id_forum] => 
        )

    [_pipelines] => Array
        (
            [formulaire_fond] => Array
                (
                    [form] => forum
                    [args] => Array
                        (
                            [0] => article
                            [1] => 218
                            [2] => 0
                            [3] => 
                            [4] => 
                            [5] => 
                            [6] => 
                        )

                    [je_suis_poste] => 
                )

        )

    [formulaire_args] => fQyo3QfZckyD3eBzbgVXZC2pyIQIa19sogdET1ASb4zCOP9LfpJFacwG8NxP6oygS8SCxS4WG39yKfN8uFJHNWuN+gJb6p76KC3aPmb2RGMBAq78axD//UYDX6Pmd/a1aK91PA7RvD2yHXk=
    [erreurs] => Array
        (
        )

    [action] => /spip.php?article218
    [form] => forum
    [id] => new
    [editable] =>  
    [lang] => fr
    [date] => 2017-06-28 05:50:08
    [date_default] => 1
    [date_redac] => 2017-06-28 05:50:08
    [date_redac_default] => 1
)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.